Ronald Suffield

Stranger (Étranger)

Exposition 3
Exposition
Exposition 2
Exposition 4
Exposition 5

Images d’un atelier

Enfants à l’école
Enfants à l’école 2

Étranger - de l’engagement social à la solitude

Cette « résidence d’artiste » au château de Sacy vient à un moment important de la pratique artistique de Ron Suffield. L’artiste se décrit lui-même comme étant à la fois un réalisateur et un photographe, travaillant sur des projets divers : la mise en scène de courts métrages ou bien encore une démarche artistique contemporaine ancrée dans un engagement social fort. Cependant l’artiste pose la question de la définition qu’il donne à son travail : « A proprement parler, mon travail s’inscrit-il dans une forme artistique ? »

Depuis huit ans la production artistique de Ron s’est approfondie, car celui-ci a été appelé à collaborer sur de nombreux projets subventionnés par l’Etat et il lui a fallu créer des œuvres dans des contextes variés et parfois difficiles. Le talent de Ron réside dans sa capacité à réagir aux exigences et aux protocoles inhérents à ces contextes. Des projets tels que Voices (Des Voix, 2004) ou Streetcine (Scènes de rues 2004) ou bien encore Signs in the Landscape (Signes et Paysages 2005) offrent un aperçu quant à l’essence même de la forme artistique qu’il donne à son œuvre, quant à sa capacité toutepersonnelle à s’imprégner du tissu social et, avec une grande aisance, à donner voix aux autres. Ces œuvres sont le fruit de collaborations avec des groupes de jeunes gens : certains d’entre - ayant réalisé leur premier film ou leur première œuvre d’art - sont considérés comme ayant une parole affranchie. L’artiste refuse d’être considéré comme l’auteur de ses propres œuvres ; pourtant c’est lui qui leur insuffle une impulsion et une orientation conceptuelles. Une fois achevées, les œuvres sont toujours l’écho fidèle et juste des voix de leur créateur.

Bien évidemment, le thème de l’auteur et de tout ce qui s’y rapporte est au cœur de la réflexion que mène Ron en tant qu’artiste indépendant ou dans un cadre commercial, à travers des films ou bien encore des vidéos. Ron désire cerner son travail au plus près et fixer plus précisément la forme artistique qui lui est propre, à un moment où le cadre qui délimite la création, mais aussi le rôle de l’artiste, dépasse le marché de l’art et ses exigences, et dépasse aussi l’espace traditionnellement réservé à l’exposition d’œuvres d’art. En ce début de XXIème siècle, les artistes sont amenés à travailler dans des situations plurielles ; et la pratique de leur art donne naissance à une économie créative car celle-ci s’appuie sur toute une palette d’élaborations artistiques, que ce soit sous la forme de sculptures, peintures, d’engagement au sein de la communauté, ou bien encore des collaborations diverses.

Grâce à cette résidence en Picardie, dans un lieu spécial, l’artiste, qui d’habitude réside et travaille dans le comté de l’Essex, au Royaume Uni, bénéficie de temps pour développer un nouveau corpus artistique. Les artistes sélectionnés se trouvent souvent à la croisée des chemins et peuvent employer leur temps à explorer de nouvelles pistes artistiques. Ron a profité de son statut d’artiste en résidence pour s’ouvrir à une certaine solitude artistique. Il a modulé sa participation à la vie du village de Sacy et a occupé la place d’intermédiaire … ce dont Etranger témoigne. La barrière de la langue ainsi que les différentes commandes artistiques qu’on lui a passées l’ont amené à s’impliquer dans la vie de la communauté tout en restant assez solitaire. Il nous dit ceci : « Ici, la vie n’est qu’entraperçue, à travers les interstices des grilles, par-dessus les murs ….suggérée par un jouet abandonné par l’enfant ou bien une brouette … »

L’exposition Etranger peut être perçue comme le prolongement d’une autre exposition intitulée Day by Day (Jour après Jour) qui s’articulait autour d’un journal intime fait de photographies et tenu par un homme suivant une chimiothérapie intensive. L’œuvre est autobiographique. L’artiste qui a été diagnostiqué comme souffrant d’un cancer de la lymphe en 2005 a dû reporter sa « résidence d’artiste » à Sacy en 2007. Toujours très axée sur une perception visuelle aiguisée, la démarche artistique de Ron consiste à s’imprégner d’un milieu social en solitaire … avec pour outil de prédilection, un objectif.

Katherine Wood, Directeur, firstsite

Traduction - Jessica Stephens


Travail antérieur

Dance#1

Dance#1
Image de vidéo, 2005


Low Level Landscape, Forest of Dean

Low Level Landscape, Forest of Dean
Sténopée, 2005

Pipeline, Mersea Beach

Pipeline, Mersea Beach
Image numérique, 2005

Ronald Suffield Né 1956, Stratford, East London Réalisateur et photographe indépendant E-mail ronold56@hotmail.com Réalisations et projets (sélection)

One Night Stand

- Film réalisé avec les étudiants de première année de théâtre de l’University of Essex

Simon Carter

- Documentaire au sujet du peintre paysagiste Simon Carter

The Making of « No Ball Games »

- Documentaire d’un projet de vidéo communautaire

Running Away

- Film dramatique tourné avec des jeunes de Greenstead Estate. Diffusé sur la BBC.

One Hour

- Film en collaboration avec Parkside PRU, Ipswich, Suffolk

I Only Did It Once

- Film pour Maldon Council présentant le sujet de la grossesse des adolescentes du point de vue des jeunes

Voices for the Future

- Film pour Essex County Council en collaboration avec des jeunes issus des minorités ethniques

Don’t Panic, Just Carry On

- Comédieen collaboration avec des jeunes. Fait partie de la série Firstlight pour Signals Media Arts

Coast

- Documentaire vidéo du projet artistique

Coast

pour Essex County Council et firstsite

Gambiarra

- Documentaire vidéo de 4 artistes brésiliens pour Gasworks et firstsite

World Aids Day

- Projet cinématographique pour Colchester Borough Council en collaboration avec des étudiants malentendants de la Colchester Institute et avec des résidents du forum de la YMCA

Charlie’s Big Adventure

- Film à propos du déménagement d’un homme de Harwich en Espagne

James Luna, Portrait of an Indian

- Documentaire au sujet de la résidence d’un amérindien à University of Essex Gallery

firstsite:newsite

- Présentation de Raphael Vinoly à Colchester Art Centre Formation C&G Réprographie ONC Vidéo